Apprenez la différence entre le travail et le faux travail pendant la grossesse

Si vous êtes arrivée à la fin de votre grossesse et que vous ressentez des contractions, vous pourriez vous demander si c'est le moment de vous rendre à la maternité ou s'il est encore trop tôt. Avant le jour de l'accouchement, il est fréquent de faire l'expérience de contractions sporadiques et supportables. Cette situation est souvent appelée "faux travail" pendant la grossesse.

Qu’est-ce que le faux travail ?

Le faux travail se compose de contractions utérines qui n'affectent pas l'ouverture du col de l'utérus. Ces contractions peuvent être intermittentes et parfois douloureuses dans la région inférieure de l'abdomen. Pour plus d'informations, je vous encourage à lire l'article lié à cet avis. En général, le faux travail se produit principalement pendant une première grossesse et survient généralement au troisième trimestre, quelques jours avant la date prévue de l'accouchement. Bien qu'il ne représente pas de risque pour le bébé, il indique que le corps de la mère se prépare progressivement à l'accouchement.

En parallèle : Choisir un cartable idéal pour le cp

Comment se manifeste-t-il chez les femmes enceintes ?

Les symptômes du vrai travail diffèrent de ceux du faux travail. Le vrai travail commence généralement lorsque la femme enceinte perd le bouchon muqueux, suivi de la rupture de la poche des eaux. À ce stade, le col de l'utérus commence à se dilater. Pendant cette période, la femme peut ressentir que le bébé descend lentement dans le bassin. Lorsque le bébé atteint la position la plus basse, la mère peut éprouver des difficultés à marcher en raison des ajustements dans son bassin pour accueillir la tête du bébé en premier. Une fois que le bébé se positionne sur le périnée, la mère peut ressentir l'envie pressante d'aller à la selle, un signe de progression du travail.

En ce qui concerne le faux travail, les symptômes diffèrent de ceux du vrai travail. Voici ce qu'il faut savoir :

A voir aussi : Quelles options de vêtements musulmans abordables sont disponibles ?

  • Les contractions utérines pendant le faux travail sont généralement de courte durée et varient en intensité. Contrairement aux contractions du vrai travail, qui sont longues, fréquentes et continues, les contractions du faux travail surviennent toutes les 5 à 10 minutes et ne durent que de 30 à 60 secondes. De plus, ces contractions peuvent s'intensifier même au repos ou en mouvement.
  • Les contractions de Braxton-Hicks, qui font partie du faux travail, sont normales et se manifestent par un durcissement du ventre. Elles sont en général supportables.

Quelles sont les prises en charge effectuées devant le faux travail ?

En cas de faux travail, il est probable qu'il cesse de lui-même après quelques heures. Cependant, dans certains cas, l'administration de médicaments peut être nécessaire pour soulager les douleurs. Lorsque vous arrivez à la maternité, l'équipe médicale évaluera votre situation et vous administrera des traitements visant à atténuer les douleurs. En fonction de votre situation, l'équipe décidera si vous pouvez rentrer chez vous ou si vous devez rester sous surveillance à l'hôpital.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés